article-numero-niveau-3
article-numero-niveau-3
article-numero-niveau-3
article-numero-niveau-3
article-numero-niveau-3
article-numero-niveau-3
article-numero-niveau-3
article-numero-niveau-3
article-numero-niveau-3

Découvrir


Publié dans notre magazine n°134 - juillet & août 2019

Le labo

Créateurs d’écoles

D.R.

Désireux d’innover ou déçus d’un système scolaire qu’ils jugent inadapté, incomplet ou déficient, enseignants, parents et chercheurs se retroussent les manches pour fonder de nouveaux établissements. Rencontre avec ces créateurs d’écoles qui se multiplient à Bruxelles et en Wallonie.

« On l’a fait ! » Sur leur bannière Facebook, on devine la joie et la fierté : le 22 mai dernier, les fondateurs de La CiTé – école vivante ont reçu le feu vert du gouvernement pour créer, dès septembre prochain, un nouvel établissement secondaire différent à Liège. Sélectionné avec vingt-six autres projets, ils vont pouvoir donner corps à cette idée un peu folle lancée par une poignée d’enseignants chevronnés et obstinés issus notamment du Lycée Saint-Jacques. « C’est l’aboutissement de mois de travail collectif, de partages d’expériences, d’échanges avec des parents, des universitaires, des collègues pour créer notre projet pédagogique et inventer un type d’organisation innovant », se réjouit Laurent Merenne, professeur de français et co-fondateur de cette école nouvelle qui s’appuie sur trois axes : soutenir l’émancipation individuelle des élèves, favoriser leur socialisation et créer, en son sein, une démocratie collaborative.

Après avoir mené une expérience-pilote en 3e et 4e à Saint- Jacques, visité plusieurs établissements à Paris et La Ciotat, puisé leur inspiration au sein du Lycée expérimental de Hérouville- Saint-Clair en Normandie, ils se sont nourris des pédagogies actives et institutionnelles et des nouveaux modes de gouvernance (sociocratie, holacratie…) pour accoucher d’un modèle inédit, sans attachement à un courant particulier, avec l’idée de créer « une école du développement et non pas de la sélection, résume Virginie Jamin, chercheuse à l’ULiège et cofondatrice du projet, en renversant la logique actuelle qui consiste trop souvent à lutter contre l’échec scolaire, le décrochage et la démotivation, et en visant au contraire l’accrochage, un accompagnement individualisé, dans une approche plurielle et dynamique ».

Publique et à taille humaine
Pour La CiTé – école vivante, soutenue par l’Université de Liège (Uafa, formation pour adultes) et par un collectif d’enseignants et de parents, il s’agit maintenant de passer à l’action : avec une subvention allouée de (...)

=> Lire l’intégralité de cet article dans notre magazine.

article-numero-niveau-3
article-numero-niveau-3
article-numero-niveau-3


Shannon Galpin,
déplacer des montagnes

Féministe, cycliste et auteure, l’américaine Shannon Galpin, 44 ans, a fait de la lutte pour les (...)

Lire la suite

Les lanceurs d’avenir

We change for life Des scientifiques dans la Cité « Fais ce que je dis, pas ce que je fais » : (...)

Lire la suite