article-numero-niveau-3
article-numero-niveau-3
article-numero-niveau-3
article-numero-niveau-3
article-numero-niveau-3
article-numero-niveau-3
article-numero-niveau-3
article-numero-niveau-3
article-numero-niveau-3

Découvrir


Publié dans notre magazine n°134 - juillet & août 2019

Portrait

Shannon Galpin,
déplacer des montagnes

Féministe, cycliste et auteure, l’américaine Shannon Galpin, 44 ans, a fait de la lutte pour les droits des femmes le combat de sa vie. Pendant dix ans, elle s’est mobilisée auprès des Afghanes pour qu’elles puissent retrouver un peu de liberté et de dignité. Avec son ONG Mountain2Mountain, elle a notamment utilisé le vélo comme moyen d’émancipation. Dialogue avec une activiste baroudeuse et obstinée.


D.R.

« Quand j’avais 18 ans, j’ai été violée et presque tuée, raconte Shannon Galpin, activiste féministe et auteure du livre Mountain to Mountain. J’ai bien essayé de me reconstruire, mais douze ans plus tard, un nouveau drame est survenu : ma petite sœur a été attaquée dans son campus. A cette époque, j’étais enceinte et j’ai réalisé que mes parents avaient deux filles et que toutes les deux avaient été agressées sexuellement. »

Depuis ce jour, cette jeune américaine de 44 ans a décidé de consacrer sa vie à défendre les droits des femmes : « Je veux que ma fille Devon grandisse dans un monde où sa voix aura autant d’importance que celle d’un homme », nous dit-elle.

Très vite, son regard se porte vers l’Afghanistan, un pays particulièrement hostile aux femmes : selon un rapport de l’organisation internationale Woman Kind, 80% des Afghanes souffrent de violences domestiques, 60 % subissent un mariage forcé et 57 % des filles sont contraintes de se marier avant l’âge de 16 ans.

« Les femmes sont victimes de discriminations, de viols et d’injustices partout dans le monde, mais je voulais aller dans un endroit où la situation est extrême, nous explique Shannon. Observer la réalité sociale, échanger d’égal à égal, apprendre et surtout comprendre. Quand on parle de ce pays, on pense corruption, talibans, mais on sait finalement peu de choses au-delà des généralités. Il fallait que je puisse voir de l’intérieur. »

Rapidement, Shannon se sent proche des gens sur place : « Il faut dire que nous avons un lourd passé commun. Les Etats-Unis ont causé beaucoup de dégâts là-bas », déplore la militante. En effet, depuis plus de dix-sept ans, les deux pays sont enlisés dans un (...)

=> Lire l’intégralité de ce portrait dans notre magazine.

article-numero-niveau-3
article-numero-niveau-3
article-numero-niveau-3


Créateurs d’écoles

D.R. Désireux d’innover ou déçus d’un système scolaire qu’ils jugent inadapté, incomplet ou (...)

Lire la suite

Les lanceurs d’avenir

We change for life Des scientifiques dans la Cité « Fais ce que je dis, pas ce que je fais » : (...)

Lire la suite