article-numero-niveau-3
article-numero-niveau-3
article-numero-niveau-3
article-numero-niveau-3
article-numero-niveau-3
article-numero-niveau-3
article-numero-niveau-3
article-numero-niveau-3
article-numero-niveau-3

Apprendre


Publié dans notre magazine n°134 - juillet & août 2019

Du Nord au Sud. Et à l’envers

Redoutables serpents

Les morsures de serpents provoquent une crise de santé publique d’une ampleur inconnue, en particulier dans le Sud. L’OMS s’est fixé comme objectif de diminuer par deux le nombre de décès et d’invalidités d’ici 2030. Pour y parvenir, il faudra intensifier la prévention et permettre l’accès à des sérums de qualité à des prix abordables.


Deven Dadbhawala

Environ 5,4 millions de personnes sont mordues chaque année par des serpents. Ces accidents se traduisent par 1,8 à 2,7 millions de cas d’envenimation (car tous ne sont pas venimeux) et un bilan final qui fait état d’environ
130 000 décès et 400 000 personnes frappées à vie par un handicap parfois très lourd comme la perte de la vue ou de l’usage d’un membre. Les victimes appartiennent essentiellement à des populations pauvres et marginalisées, 95 % des décès se produisant dans les pays du Sud. L’Organisation mondiale de la santé (OMS) a donc décidé de classer ces morsures en tête des maladies oubliées et souhaite enrayer ce phénomène inquiétant.

« Il y a des serpents dans le monde entier, du cercle polaire jusqu’à l’équateur, rappelle Jean-Philippe Chippaux, médecin et chercheur à l’Institut de Recherche pour le Développement, mais la fréquence des morsures augmente à mesure que se resserrent les liens entre les populations et la nature. L’Afrique subsaharienne et l’Asie tropicale, régions qui comptent un grand nombre de paysans travaillant au champ, sont donc particulièrement touchées. En Europe, le pays le plus affecté est curieusement la (...)

=> Lire l’intégralité de cet article dans notre magazine.

article-numero-niveau-3
article-numero-niveau-3
article-numero-niveau-3


Prix partagés

Pour sortir de la logique de marché dominée par la concurrence des prix, la dérégulation, la perte (...)

Lire la suite

Léopold II for ever ?

Les commémorations de la Grande Guerre s’achèvent. L’anniversaire de ce conflit est devenu assez (...)

Lire la suite

Le pigeon et l’échiquier

Faire de la politique, c’est parfois jouer aux échecs avec un pigeon. Vous maîtrisez toutes les (...)

Lire la suite

Les leçons politiques
de l’avis de la Cour
de justice sur le CETA

L’avis de la Cour de Justice sur le CETA signifie qu’il n’y a plus d’obstacle juridique à sa (...)

Lire la suite

Un milliard d’habitants sans état civil

Un Terrien sur huit n’a aucune existence légale. Le phénomène de ces « fantômes administratifs » est (...)

Lire la suite

Rapa Nui n’a pas tout dit

L’effondrement de la civilisation de l’île de Pâques est le symbole du suicide écologique en cours. (...)

Lire la suite