article-numero-niveau-3
article-numero-niveau-3
article-numero-niveau-3
article-numero-niveau-3
article-numero-niveau-3
article-numero-niveau-3
article-numero-niveau-3
article-numero-niveau-3
article-numero-niveau-3

Agir


Publié dans notre magazine n°134 - juillet & août 2019

Energie

Vent de contestation
sur l’éolien

Partout en Wallonie, le conflit entre pro et anti-éoliens reste ouvert. Entre le lobbying ambigu de l’Asbl Vent de Raison, les recours quasi systématiques devant le Conseil d’Etat, la défense de la biodiversité portée par les naturalistes, les investissements de sociétés privées et le développement prometteur des coopératives citoyennes, le secteur se cherche sur fond d’urgence climatique. Enquête au pied des mâts de la contestation.

Dans la commune rurale de Merbes-le-Château, en province de Hainaut, pas une seule éolienne n’a réussi à sortir de terre. Pourtant, le lieu est idéal : avec ses plaines venteuses, ce territoire fait l’objet de toutes les convoitises de promoteurs qui y planteraient bien des champs de turbines. Ainsi, la société Elawan Energy tente d’y développer des projets depuis des années. En vain. Les autorités communales et le comité local d’opposition, Air Libre, s’y opposent fermement. Les porteurs de projets sont systématiquement attaqués devant le Conseil d’Etat et toujours déboutés. Attaché au caractère bucolique de son fief, le bourgmestre, Philippe Lejeune (PS), fait de la résistance : « Je ne suis pas contre la transition énergétique mais il faut la faire de façon ciblée et réfléchie, et non pas imposée par des promoteurs privés dont le seul but est de gagner de l’argent au détriment des citoyens. »

Pour permettre la participation des 4 300 Merbiens, justement, la coopérative citoyenne Emissions Zéro avait proposé de se greffer au projet de parc éolien. Mais rien n’y a fait.

« Soit on est dans le clan des pro-éoliens et on est vus comme des collabos, soit on est contre tout projet et on est des résistants, déplore Benoît Van de Perre, ancien conseiller communal Ecolo. En bon seigneur local, Philippe Lejeune a choisi le sien. Et il n’est pas possible d’ouvrir le débat. De toute façon, l’argumentaire de Vent de Raison est bien implanté à Merbes-le-Château. »

Simple association de fait au départ, Vent de Raison (VdR) est devenue une Asbl en 2017. C’est elle qui fédère les (...)

=> Lire l’intégralité de cette enquête dans notre magazine.

Photo : Hatim Kaghat

article-numero-niveau-3
article-numero-niveau-3
article-numero-niveau-3


L’énergie à
« gueule ouverte »

Comment, en tant que consommateur, opérer sa transition énergétique et réduire sa consommation ? (...)

Lire la suite

Arlon Identity,
un écosystème citoyen

En novembre 2017, un projet innovant a été lancé dans le chef-lieu de la province du Luxembourg. (...)

Lire la suite

Les Mapuches,
un peuple de la terre
en lutte

Spoliés de leurs terres ancestrales par des entreprises forestières, victimes de discriminations (...)

Lire la suite

Mamadou-Diouf Mignane :
« L’eau, c’est la vie »

Citoyen d’un pays sec, le Sénégal, Mamadou- Diouf Mignane défend depuis plus de vingt ans l’accès (...)

Lire la suite

Zuliana Lainez Otero,
La liberté d’informer

Journaliste et syndicaliste, Zuliana Lainez Otero défend ses confrères contre les mauvais procès (...)

Lire la suite