article-numero-niveau-3
article-numero-niveau-3
article-numero-niveau-3
article-numero-niveau-3
article-numero-niveau-3
article-numero-niveau-3
article-numero-niveau-3
article-numero-niveau-3
article-numero-niveau-3

Découvrir


Publié dans notre magazine n°135 - septembre & octobre 2019

Les lanceurs d’avenir

Schumacher college
Le chou belge de la transition

Proposant un programme postuniversitaire unique en son genre, le Schumacher college est devenu, en près de trente ans, une référence mondiale dans le domaine de la formation écologique (économie de la transition, design thinking,…). D’aucuns l’attendaient avec impatience : la naissance d’une antenne en Belgique aura lieu à la rentrée, à Froidfontaine, dans la commune d’Havelange. Le fruit d’un cheminement personnel et collectif de cinq alumni du Schumacher.

« Nous avons été profondément touchés par ce que nous avons vécu pendant notre formation au Schumacher college, raconte Sabine Denis, cheville ouvrière du projet belge. Quand nous nous sommes revues l’an dernier avec Pauline Steisel, économiste de formation, fondatrice de l’atelier multidisciplinaire in.Seed, et très impliquée dans le réseau Transition, il ne nous a pas fallu beaucoup de temps pour vouloir concrétiser cette idée ! »

Celles et ceux qui sont passés par le Schumacher l’ont expérimenté : la forêt mixte qui entoure le Collège, sa rivière ou les jardins ornementaux sont autant d’ingrédients qui nourrissent les enseignements. La ville historique de Totnes, « Mecque de la transition  », est à quelques encablures à vélo, non loin du parc national et de la côte du Devon.

« Le cadre de vie est donc fondamental, poursuit notre interlocutrice. La ferme de Froidfontaine, dans la commune d’Havelange, est située dans un endroit magnifique. Un des alumni du College, Nicolas Bekaert, travaillait déjà là depuis deux ans, ce qui a facilité le choix du lieu. Il nous fallait un lieu comme cela pour être dans la philosophie du collège, qui allie trois dimensions dans toutes les formations  : la tête (un tiers des cours), le cœur (comment intégrer ces principes dans nos vies) et la terre (on travaille en communauté). »

En cours de finalisation, le programme du premier cursus de Froidfontaine sera dévoilé le 6 septembre, lors de la soirée inaugurale [1]. Le cofondateur du Collège Satish Kumar et l’initiateur des Villes en transition Rob Hopkins y donneront les premiers cours et des contacts sont en cours avec une série de personnalités de « haut niveau » : « une attention particulière sera portée au coût de la formation résidentielle et différentes formules seront proposées pour l’hébergement. Nous sommes aussi à la recherche de financements. »

Ancienne juriste dans le monde des transactions financières, cheville-ouvrière de Business & Society (FEB) et co-fondatrice de The Shift, plate-forme sociétale des entreprises engagées dans le développement durable, Sabine Denis, qui est aussi chargée de cours à la Louvain School of Management à l’UCL, regarde avec humour son évolution professionnelle et personnelle sur les enjeux écologiques. « Un jour, Olivier Chaput, bio-ingénieur et spécialisé dans l’innovation et la transition m’a dit : « Veux-tu continuer à servir des sandwichs sur le Titanic ? » Cela résumait bien ce qui vivait en moi. J’ai pris un congé sabbatique de deux ans pour réfléchir, m’intéresser à la collapsologie, m’en détacher et me former au Schumacher college… »

Les fruits de cette transformation ont donné naissance au Schumacher sprout. Les graines de ce chou de la transition seront bientôt semées.

Christophe Schoune

=> Découvrir d’autres « lanceurs d’avenir » dans notre magazine.

Photo : D.R.

[1Rens. et réservation soirée inaugurale : schumachersprouts@gmail.com

article-numero-niveau-3
article-numero-niveau-3
article-numero-niveau-3


Pollinisateurs
sans frontières

Les pollinisateurs sauvages ont tendance à disparaître. Au travers du projet Sapoll, trois (...)

Lire la suite

Des images, des histoires

Des forêts de pommiers sauvages du Kazakhstan aux pommes de terre des Hautes Andes. Du jardin (...)

Lire la suite

Jacques Crahay,
le patron mutant

Désigné président de l’Union wallonne des entreprises en mai 2018, le CEO de la société Cosucra à (...)

Lire la suite