article-numero-niveau-3
article-numero-niveau-3
article-numero-niveau-3
article-numero-niveau-3
article-numero-niveau-3
article-numero-niveau-3
article-numero-niveau-3
article-numero-niveau-3
article-numero-niveau-3

Apprendre


Publié dans notre magazine n°135 - septembre & octobre 2019

Reportage

Les voix climatiques

L’Asbl Climate Voices et Imagine s’associent pour développer une nouvelle plateforme vidéo et sensibiliser les 15-30 ans aux effets des changements climatiques. Au programme : des reportages du Nord au Sud, des récits web, un travail de sensibilisation dans les écoles et une grande exposition fin 2020 à Bruxelles.


Christophe Schoune

Ouragans dans les Caraïbes, inondations au Vietnam, migrations en Afrique subsaharienne… Les communautés humaines et le monde du vivant souffrent. Dans les pays du Sud, principalement, une course contre la montre s’est engagée pour faire face aux conséquences dramatiques des changements climatiques. Et dans le Nord, les étés caniculaires des deux dernières années s’apparentent à un avant-goût saumâtre de ce qui nous attend et qui affecte déjà les régions les plus pauvres. Raconter l’histoire de celles et ceux, au Nord et au Sud, qui vivent au quotidien la réalité des changements climatiques ; montrer les limites politiques de leur pouvoir d’action, mais aussi les sources d’inspirations et les projets transformateurs pour faire face au plus grand défi donné à l’humanité en ce 21e siècle : c’est l’ambition qui sera portée ces dix-huit prochains mois par notre magazine en partenariat avec l’Asbl Climate Voices, un nouveau projet initié par Christophe Schoune, qui a rejoint cet été la rédaction d’Imagine. Nous entamons ce voyage inédit au Vietnam, où près d’un cinquième de la population paie déjà un prix très lourd face au bouleversement climatique à l’œuvre (voir p. 42).

« Climate Voices est un projet international qui fonde son originalité sur le rassemblement d’une trentaine de personnalités et de jeunes issus de la société civile, du monde de la culture, de la science et des médias, explique le politologue François Gemenne (ULiège), membre du Giec sur les questions d’adaptation aux changements climatiques et président de Climate Voices. Nous nous adresserons en priorité à la génération climat à travers un site qui diffusera des vidéos, des récits et des enquêtes journalistiques. Ce travail sera éclairé de manière originale, fin 2020, par une exposition internationale à Bruxelles. Ce sont les 15-30 ans qui subiront à long terme le plus fortement les effets délétères d’une augmentation moyenne des températures supérieure à 1,5° degrés. Et ce sont aussi les 15-30 ans qui devront relever ce défi… ».

Toucher les publics non conscientisés
Sensibiliser les jeunes non conscientisés c’est le deuxième pari de Climate Voices. Au volet informatif, l’association couplera un axe sensibilisation dans les écoles techniques et professionnelles en partenariat avec l’ONG GoodPlanet.

« Avec Climate Voices, il s’agit de faire exister toutes les voix, à commencer par celles qui sont les moins entendues ou stimulées, explique la psychopédagogue Fatima El Mourabiti, membre du pôle éducation de l’association. Nous voulons toucher les jeunes non conscientisés aux problématiques climatiques, les rallier à la dynamique citoyenne et leur permettre de partager leurs expériences de vie et porter leur voix auprès des instances internationales. »

Aussi, ce projet médiatique inédit rejoint pleinement les valeurs et la ligne éditoriale d’Imagine qui accorde à la crise climatique et à la montée des inégalités sociales une place centrale. Une question urgente, existentielle, qui préoccupe plus que jamais la « génération Climat ». A l’image de Sébastien de Foere, 100 % mobilisé dans Climate Voices : « J’ai besoin de m’investir dans une démarche qui a du fond et du sens face à la catastrophe écologique. Je vais avoir une petite fille en septembre et j’ai envie de lui dire plus tard que son père s’est lui aussi mobilisé pour construire un monde meilleur.  »

H. Do

article-numero-niveau-3
article-numero-niveau-3
article-numero-niveau-3


Trop sur terre ?

7,7 milliards d’êtres humains en 2019, 9,7 milliards en 2050, 10,9 milliards en 2100. En juin (...)

Lire la suite

En Belgique, 2 + 2 ne font pas toujours 4

Selon les uns, « il y a deux démocraties dans ce pays ». D’autres plaident pour une « Belgique à (...)

Lire la suite

Les soutiers du web

Des centaines de milliers d’internautes réalisent de petites tâches sur des plateformes (...)

Lire la suite

L’urgence alimenterre

Du 9 au 21 octobre, partout en Wallonie et à Bruxelles, le festival Alimenterre dénonce, à (...)

Lire la suite

Financer
la transition écologique,
c’est possible

Le coût excessif de la transition écologique et sociale est le principal argument avancé pour (...)

Lire la suite

La collapsologie
est-elle une science ?

Plusieurs disciplines scientifiques ont abordé les questions d’effondrements passés, présents et (...)

Lire la suite

La nouvelle guerre
du Vietnam

Parmi les cinq pays les plus affectés de la planète, le Vietnam fait face à l’intensité des (...)

Lire la suite