article-numero-niveau-2
article-numero-niveau-2
article-numero-niveau-2
article-numero-niveau-2

édito


Publié dans notre magazine n°136 - novembre & décembre 2019

Edito
de Hugues Dorzée, rédacteur en chef

Sire,


Julie Graux

Ce samedi 12 octobre, un millier de vos compatriotes ont manifesté pacifiquement sous vos fenêtres, place des Palais et place Royale, pour vous prier de déclarer « l’urgence climatique ». A l’appel du mouvement de désobéissance civile Extinction Rebellion, il y avait des jeunes, des vieux, des adultes, des enfants. C’était un moment joyeux et animé. Mais la police de votre Royaume est finalement intervenue avec force et violence. Au total 435 manifestants ont été interpellés et 317 ont fait l’objet d’une arrestation administrative. Certains ont été abondement arrosés, molestés, plaqués au sol, aspergés de spray au poivre. Parmi eux, il y avait même des passants et des touristes. Vous avouerez, Majesté, que l’on a connu mieux pour redorer notre blason, « O Belgique, O Mère chérie »…
Excès de zèle, déploiement justifié ou scandaleuse bavure, seule l’enquête en cours, que vous avez suivie de près, nous en sommes convaincus, devrait faire toute la lumière sur cet après-midi où votre « peuple indompté » qui « après des siècles d’esclavage » avait manifesté paisiblement.
Nombre de vos concitoyens auraient tant espéré vous voir franchir les portes du Palais, échappant à toutes les règles du protocole, bras dessus, bras dessous avec votre chère épouse, empoignant le premier mégaphone venu et proclamant d’une voix claire : « Je déclare la Belgique en Etat d’urgence climatique ! » sous un tonnerre d’applaudissements, provoquant une liesse générale d’Herbeumont à Puurs-Sint-Amands et bien au-delà de nos frontières. Pour sûr, Majesté, qu’avec pareille déclaration solennelle, la machine mondiale à « like » explosait et que vous entriez illico dans la postérité en devenant le premier éco-monarque de l’Histoire !.
Imaginez en prime la fierté de vos quatre enfants, les princesses Elisabeth et Eleonore et les princes Gabriel et Emmanuel, peut-être abonnés au compte Instagram de Greta et grévistes pour le climat à leurs heures…
Hélas, il n’en fut rien.
En lieu et place de votre illustre présence, ils ont reçu des coups de matraque et essuyé le mépris des autorités publiques…
Deux jours auparavant, votre chef de cabinet avait certes eu l’obligeance de recevoir à l’ombre des regards une délégation d’Extinction Rebellion, mais la portée était évidemment bien moins politique.
Trois jours plus tard vous avez pris le train avec la Reine pour rejoindre le Luxembourg, où vous étiez attendus pour une visite d’Etat. Bravo !, tous les citoyens devraient suivre votre exemple.
Mais bon, comme vous l’aurez constaté en achetant votre billet, les tarifs ferroviaires sont élevés, les gares de proximité se font rares, les transports collectifs manquent en campagne. Et la SNCB est à l’os. Car vous n’êtes pas sans savoir que les grands argentiers du gouvernement minoritaire de votre Royaume (et d’Europe) n’ont que de (néo)-libérales paroles à la bouche : « rigueur », « austérité », « réduction des dépenses publiques »… Et en l’absence de gouvernement, l’ambition climatique fédérale demeure en berne à la veille du nouveau sommet climat de Santiago en décembre. Mais nous nous égarons… Bravo, sincèrement, pour ce voyage en train que des fâcheux réduisent à du « greenwashing royal ».
Ne les écoutez pas Sire, gardez le cap ! L’air (pur) du Luxembourg vous aura certainement fait changer d’avis. Et la RTBF et la VRT se feront un immense plaisir de diffuser sur le champ votre déclaration solennelle exigeant : la mise en œuvre du Plan climat-énergie, la neutralité carbone de la Belgique avant 2050, la mise sur pied d’un Conseil climatique indépendant, un investissement massif dans une économie soutenable, décarbonée, socialement équitable, respectueuse de la santé…
La santé, parlons-en. La vôtre, celle de votre famille et de tous vos concitoyens. En octobre, plus de 1 300 médecins réunis au sein du collectif Docs for climate ont lancé un vibrant appel réclamant une réaction « immédiate, adéquate et proportionnée » pour enrayer « la plus grande menace du 21e siècle sur la santé mondiale », dixit la prestigieuse revue médicale The Lancet.
Rappelant que l’intensité d’évènements climatiques extrêmes (vagues de chaleur, inondations, sécheresses…), la baisse de la qualité de l’air, la chute de la biodiversité, la dégradation des écosystèmes auront, Sire, un impact considérable sur la santé de vos compatriotes. Avec une hausse de la mortalité liée aux températures extrêmes, une augmentation des pathologies respiratoires, une expansion des maladies tropicales transportées, etc.
Au pays de votre consœur Elisabeth II, le Parlement britannique a décrété, en mai dernier, l’urgence écologique et climatique. Devenez à votre tour le premier monarque
écoresponsable  !
Grisé par La Brabançonne (« Marche de ton pas énergique / Marche de progrès en progrès »), avant de vous ranger derrière cette chute royale : « Le Roi (vert), la Loi (climat), la Liberté (d’échapper au désastre) ! »

Climatiquement vôtre,
Un concitoyen indigné.

Autre(s) article(s) sur le même thème :

article-numero-niveau-2
article-numero-niveau-2