article-numero-niveau-2
article-numero-niveau-2
article-numero-niveau-2
article-numero-niveau-2

Prendre langue avec son médecin, un pas allègre sur un parcours-santé

Jusqu’il y a peu, le médecin était considéré comme un demi-dieu, soignant les petits bobos comme les graves affections sans partager le moins du monde son savoir avec le principal intéressé, le patient. Aujourd’hui, certains s’insurgent contre cette confiscation de l’information et parfois même de la décision dans la relation thérapeutique. Certes, l’apparition d’une médecine spécialiste et hyper-pointue ne facilite pas les échanges. Pourtant, certains praticiens n’hésitent pas à rechercher ce dialogue qui, selon eux, fait partie intégrante de la guérison et plus encore, de la santé.

Autre(s) article(s) sur le même thème :

article-numero-niveau-2
article-numero-niveau-2