article-numero-niveau-3
article-numero-niveau-3
article-numero-niveau-3
article-numero-niveau-3
article-numero-niveau-3
article-numero-niveau-3
article-numero-niveau-3
article-numero-niveau-3
article-numero-niveau-3

Agir


Publié dans notre magazine n°137 - janvier-février 2020

Militance

La honte de voler

Les Allemands disent « flugscham », les Néerlandais « vliegschaamte » et les anglophones « flight shame » : petit à petit, le mouvement « honte de voler » se répand partout dans le monde. Née en Suède, cette fronde anti-avion gagne de plus en plus de consommateurs, mais aussi des scientifiques. En face, le secteur du transport aérien table sur une croissance continue du nombre de passagers. Un combat de David contre Goliath ?


Jorge Diaz

La « flygskam », la honte de voler, ce mouvement dénonçant l’impact du secteur aérien sur les désordres climatiques est née en Suède, pays de contrastes, à la fois terre natale de Greta Thunberg, l’adolescente qui a lancé les grèves des jeunes pour le climat, et patrie de l’avion-roi où ce dernier est cinq fois plus utilisé que la moyenne mondiale par des Suédois restés attachés à leurs destinations ensoleillées.

Il y a deux ans, Maja Rosén, militante de 36 ans à l’époque, installée à Göteborg, la grande ville du Sud de la Suède, clamait sur les réseaux sociaux son refus d’embarquer. Sa décision, confiait-elle, était ancienne de dix ans, mais elle ne l’avait jamais révélée de crainte d’être ostracisée par ses amis. L’appel de la jeune femme, entendu par près de 15 000 personnes qui se sont engagées à leur tour à renoncer à l’avion, s’est transformé en véritable campagne planétaire.

Son nom ? « We Stay on the Ground ». Celle-ci entend convaincre 100 000 personnes à bannir l’avion de leurs déplacements d’ici fin 2020. Elle a désormais trouvé des relais en Grande-Bretagne, au Danemark, en France, en Allemagne, au Canada, aux USA, et même au Pérou et en Australie.

Avec de premiers résultats tangibles : l’année dernière, en Suède, la « flygskam » a fait baisser de 3 % le nombre de (...)

=> Lire l’intégralité de cet article dans notre magazine.

article-numero-niveau-3
article-numero-niveau-3
article-numero-niveau-3


I.Care,
aux petits soins

Depuis 2015, l’Asbl I.Care a développé un laboratoire d’innovation en santé & milieux fermés et (...)

Lire la suite

L’hydrogène vert,
un combustible d’avenir

L’hydrogène permet de stocker l’électricité verte et de décarboner de nombreuses industries. (...)

Lire la suite

Maricela Vásquez :
violences aveugles

A Ciudad Juárez, l’avocate mexicaine Maricela Vásquez se bat contre les féminicides et toutes les (...)

Lire la suite

Issa Aboubacar,
le porte-voix des mineurs irradiés

Au Niger, cinquième producteur d’uranium mondial, le minerai est extrait dans des conditions (...)

Lire la suite

Lun Zhang :
de la révolte de Tiananmen à Hong Kong

Ecrasé dans un bain de sang par le régime chinois, à Hong Kong le 4 juin 1989, le mouvement (...)

Lire la suite

Transports
et retraites

Le mariage de l’iPhone et de Facebook nourrit presque quotidiennement, sur le fil de mon actu, (...)

Lire la suite