article-numero-niveau-2
article-numero-niveau-2
article-numero-niveau-2
article-numero-niveau-2

Qui paiera pour sauver le climat ?

« Nous nous engageons à ce que les résultats obtenus lors de la Conférence sur le changement climatique de La Haye garantissent l’intégrité environnementale, notre crédibilité en cette matière et un excellent rapport coût-efficacité », voilà ce que déclaraient les ministres de l’Environnement des pays du G8, en avril 2000. Bel effort... de rhétorique ! Sept mois plus tard, à La Haye, ces belles intentions s’envolaient en fumée. Le principe 16 de la Déclaration de Rio, selon lequel c’est le pollueur qui doit assumer le coup de la pollution, ne revêt à l’évidence pas la même signification pour tous. Plongée dans une matière complexe, mais essentielle pour la gestion de la « crise du climat » qui se profile à l’horizon des années à venir.

Le principe « Pollueur-Payeur »

Autre(s) article(s) sur le même thème :

article-numero-niveau-2
article-numero-niveau-2