article-numero-niveau-2
article-numero-niveau-2
article-numero-niveau-2
article-numero-niveau-2

Brancher les citoyens sur les énergies renouvelables

L’obligation de produire une part grandissante d’électricité verte donne des ailes au secteur. Et quand la production énergétique prend également une dimension environnementale, le citoyen est tenté de s’en mêler. Ici, des coopératives et des sociétés privées unissent leurs compétences pour apporter « la » bonne solution à l’endroit approprié.

Produire de l’électricité à partir des énergies renouvelables, c’est possible. En Wallonie, l’électricité « verte », comme on l’appelle, est notamment issue des forces éoliennes et hydrauliques, ainsi que de la combustion de la biomasse. Depuis octobre 2002, le secteur des énergies vertes reçoit un sérieux coup de pouce de la Région wallonne, qui a lancé les certificats verts favorisant l’arrivée progressive de l’électricité verte sur le réseau. En 2006, quelque 6% du courant provenait des énergies renouvelables, cette proportion doublera d’ici 2012.

L’électricité verte, il est vrai, a un coût. Aujourd’hui, sa production revient souvent encore plus cher que l’électricité issue des énergies conventionnelles, comme le gaz ou l’atome. Mais l’électricité verte est un produit doté d’une réelle valeur ajoutée, porteur de solutions d’avenir, qui contribuent à limiter les émissions de CO2 et qui ne laissent pas de dangereux déchets radioactifs en héritage aux générations futures. De plus, la question du coût est partiellement gommée par les gains de rendement enregistrés par les petites centrales intégrées. Ainsi, un générateur au bois affiche un rendement thermique de 75%, contre 30% seulement pour les centrales nucléaires.

Aussi, ce secteur si particulier, basé sur de petites unités résolument locales, parfois couplées à des entreprises de tri sélectif de déchets destinés à la combustion, et pouvant compter sur une solide sensibilisation du public, se profile comme une activité de choix pour l’économie sociale, friande de services au public, de croissance riche en emplois et, pour le coup, pauvre en CO2.

Jean-François Pollet

Merytherm
Vers une coopérative de petits producteurs verts

Sur les rives de l’Ourthe, Merytherm, une petite entité de production d’électricité verte (hydroélectricité), s’attache à mailler un réseau de producteurs regroupant sociétés privées et coopératives citoyennes.

Ecopower
Son secret ? Sensibiliser

En Flandre, une coopérative de production d’électricité verte s’est taillée un succès étonnant en quinze ans d’activité. Ecopower, la coopérative aux 8.000 membres, mise avant tout sur la sensibilisation du public pour développer ses activités.

Xylowatt
Recycler, brûler, chauffer

Une PME carolorégienne propose des générateurs au bois à très haut rendement. Leur particularité est de produire de l’électricité et de l’eau chaude à partir de déchets, en l’occurrence les chutes de bois. Le vrai défi de ces centrales est de s’intégrer dans un projet qui valorise tous les aspects de leur fonctionnement.

(...)

<td style="vertical-align: top; background-color: rgb(256, 256, 256);"><font style="font-weight: bold;" face="Verdana, sans-serif">Lire ce dossier (4 pages) dans le magazine papier disponible chez votre libraire. Vous pouvez aussi le commander par courriel (nous vous l’enverrons par la poste, voir tarif ici) ou l’acheter au format PDF (3 euros).
article-numero-niveau-2
article-numero-niveau-2