article-numero-niveau-2
article-numero-niveau-2
article-numero-niveau-2
article-numero-niveau-2

Le bilan du « non-échec » de Johannesburg

Le sommet mondial sur le développement durable n’a pas évité les écueils propres aux grands-messes planétaires. Les dix jours de négociations-marathons ne peuvent certainement pas être qualifiés de réussite. Peut-être peut-on parler de « non-échec » : les meubles ont été sauvés, le multilatéralisme n’est pas totalement grippé, le concept de développement durable se concrétise et - même s’il faut fouiller pour les trouver - Johannesburg a engrangé quelques points positifs dont l’un des plus importants est certainement l’entrée en vigueur prochaine du protocole de Kyoto, sur la réduction des gaz à effet de serre.

Autre(s) article(s) sur le même thème :

article-numero-niveau-2
article-numero-niveau-2