article-numero-niveau-2
article-numero-niveau-2
article-numero-niveau-2
article-numero-niveau-2

Une rénovation par étapes

Jusqu’au standard passif

Les maisons de ville offrent de réelles opportunités en matière de rénovation énergétique. Voici un projet de rénovation proposé dans le cadre de l’appel à projets « Bâtiments exemplaires 2008 », organisé pour la deuxième année consécutive par Bruxelles Environnement.

Rénover une maison habitée est un exercice particulier qui exige réflexion et stratégie. Le projet de rénovation part souvent de la nécessité de réaménager l’habitat existant selon ses besoins et ses envies. Dans ce cas-ci, la maison, divisée en deux appartements, devrait être reconvertie en habitation unifamiliale d’ici un an environ. La rénovation énergétique poussée jusqu’au standard passif a été le fil conducteur de la réflexion.

Le financement de l’opération

Même en ne disposant pas de fonds propres suffisants pour couvrir l’ensemble des coûts de rénovation, il est possible de se lancer dans un projet ambitieux.

Via une reprise d’encours sur un crédit hypothécaire contracté avec la banque, par exemple, il est en effet possible de réutiliser le capital déjà remboursé [1]. C’est une véritable aubaine pour financer des travaux de rénovation énergétique : la charge mensuelle liée à l’emprunt ne change pas (le crédit est prolongé de quelques années) et les économies de chauffage après travaux seront donc tout bénéfice. Dans ce cas-ci, un budget de départ de 50.000 euros aura été dégagé pour démarrer les travaux.

Le recours aux aides publiques disponibles est le second levier à actionner. A Bruxelles, une prime de 100 euros par mètre carré de plancher net chauffé est octroyée pour une rénovation « basse énergie » (soit une consommation maximale de 60 kWh/m2.an). Ceci constitue l’objectif à atteindre pour la première étape du projet avec, à la clé, 16.000 euros pour passer à la phase suivante.

(...)

Lire cet article (3 pages) dans le magazine papier disponible chez votre libraire. Vous pouvez aussi le commander par courriel (nous vous l’enverrons par la poste, voir tarif ici) ou l’acheter au format PDF (3 euros).

[1La reprise d’encours est une disposition qui permet à la banque de mettre à la disposition de l’emprunteur une partie du montant du crédit qu’il avait obtenu pour l’achat ou pour la construction d’un immeuble.

Autre(s) article(s) sur le même thème :

article-numero-niveau-2
article-numero-niveau-2