Aller directement vers le contenu

Dossier

Alibaba à Liège : une enquête en deux temps

Faites dérouler pour voir la suite

Le 11 novembre, en Chine, on ne commémore pas la fin de la Grande Guerre, on ne fleurit pas la tombe du Soldat Inconnu. L’heure est à la grande consommation pour la “fête des célibataires”, à l’instar du Black Friday américain. Un événement monté de toutes pièces par la multinationale Alibaba et devenu le baromètre de l’économie chinoise, ainsi que le symbole de la puissance du groupe. En 2020, cette journée de méga solde a engrangé 74 milliards de dollars de ventes de marchandises en 24 heures. Soit le double de l’année précédente. En 2021, cette fête prend une autre tournure : elle marque notamment la montée en puissance de Cainiao, filiale logistique d’Alibaba Group et désormais sponsor du Standard de Liège, dont le premier entrepôt de son hub européen sera installé… A Liège Airport.

La Cité ardente accueillera ainsi une plateforme logistique atteinte par la folie des grandeurs : concurrence Amazon, conquérir le marché continental et écouler par centaines de millions des produits Made in China. Une présence qui traduit l’influence grandissante de la Chine dans les affaires du monde et wallonnes en particulier.

A cette occasion, Imagine a mené une enquête en deux épisodes : « Alibaba’s dream » et « Bierset en basse altitude ». Comment la multinationale chinoise a-t-elle atterri en Wallonie ? Avec quels soutiens politiques ? A quel prix ? Quel impact sur l’emploi local, et qu’en pensent les syndicats ? Que contiennent les contrats ? Quels sont les avantages réels ou fantasmés de cet investissement (emplois, retombées économiques et sociales…) ? Quelle mainmise possible de la Chine sur la Wallonie ?

Voilà autant de questions auxquelles Imagine, soutenu dans cette démarche par le Fonds pour le journalisme de la Fédération Wallonie-Bruxelles, a tenté de répondre à travers cette enquête qui a confronté l’ensemble des acteurs directs et indirects de ce dossier. Difficile à mener, avec beaucoup de portes fermées, de silences évocateurs ou de coups de gueule anonymes, cette enquête rassemble pour la première fois l’essentiel des pièces d’une success story controversée.

Episode 1, à lire dans le numéro 147 (novembre-décembre) d’Imagine :

  • Le coq wallon et la poule chinoise aux oeufs d’or. Alibaba à Liège Airport, c’est huit ans de lobbying intense, de négociations et de marchandages divers. Pièce après pièce, Imagine retrace cette saga politico-financière. Et lève un coin du voile sur ces tractations.

  • Alibaba, un empire numérique. Plateforme virtuelle de paiement, vente au détail, cloud… Alibaba Group investit tous azimuts (même dans le Standard de Liège) et affiche une croissance insolente. Portrait depuis Pékin d’une puissante multinationale conquérante et controversée, symbole du mariage entre capitalisme et communisme à la chinoise.

  • Jack Ma, le milliardaire communiste. Derrière l’insolent succès d’Alibaba, on trouve la marque d’un homme : Jack Ma. La légende raconte qu’il a trouvé le nom de son groupe en lisant Alibaba et les quarante voleurs dans un café de San Francisco. Portrait d’un self-made man, à la tête d’un mastodonte.

  • Cainiao : du fret à tout prix. Activité logistique et e-commerce, création d’emplois, rejets de CO2… En termes d’impacts pour la région, que représente l’arrivée de Cainiao/Alibaba, soutenue par toutes les forces vives wallonnes ? Imagine a tenté de comprendre ce qui se trame en bout de piste à Bierset.

  • Un aéroport sous influence chinoise. Les acteurs de la chaîne logistique s’agglutinent autour d’Alibaba Group. Près de 25 sociétés à capitaux chinois fourmillent sur le tarmac liégeois pour délivrer des colis aux quatre coins de l’Europe. A travers la collecte de données numériques, Alibaba est pointée comme une société à risque dans un rapport militaire français.

  • Une stratégie prédatrice à l’oeuvre dans toute l’Europe. Quels sont les enjeux et les risques de la présence d’Alibaba à Liège, pour l’Union européenne et l’Otan ? Décryptage avec Julien Nocceti, chercheur associé à l’Institut français des relations internationales (Ifri). Qui prévient : “nos décideurs politiques se laissent berner par le mirage de l’économie numérique, supposément créatrice d’emplois à forte valeur ajoutée, alors qu’elle en détruit plus qu’elle n’en crée, et surtout sans envisager les conséquences à plus long terme”.

  • Des riverains en travers de la piste. L’expansion de Liège Airport et l’arrivée de son client chinois suscitent la colère des riverains. Qui dénoncent l’explosion des nuisances (bruit, air, charroi), le manque de débat public et de transparence. Ils attaquent en justice l’aéroport, la Région wallonne et Alibaba.

  • Le making-of de notre enquête. Entre un PS très discret sur la question, des personnalités de premier plan ne répondant pas à nos sollicitations, des syndicats réticents à s’exprimer sur ce dossier, un Alibaba Group aux abonnés absents lorsqu’il s’agit d’expliquer sa stratégie… Pour mener cette enquête, Imagine a contacté 95 sources différentes et navigué entre refus, malaises et silences profonds. Si certains ont joué la transparence, le sacro-saint “secret des affaires” nous a empêché d’obtenir le contrat commercial liant Alibaba à Liège Airport. Imagine a saisi officiellement la Commission d’accès aux documents administratifs en Région wallonne (CADA). Affaire à suivre…

Episode 2, à découvrir dans le numéro 148 (janvier-février) d’Imagine :

  • Liège Airport, une success story, mais à quel prix ?

  • Aérien, rail, route, eau… Le secteur très pressé de la logistique

  • Les emplois d’hier et ceux de demain

  • Un aéroport vert, vraiment ?

Partager sur Facebook

Retour

Imagine est un éditeur indépendant. Il vit en priorité grâce à ses lecteurs. Abonnez-vous et contribuez au développement d’un projet de presse original, alternatif et sans but lucratif.

S’abonner