Aller directement vers le contenu
Couverture du numéro 144

n°144 / mai-juin 2021

Un magazine de 120 pages

Dans ce numéro, il est question d’une ligne à haute tension de 84 kilomètres qui suscite la révolte, de sans-papiers en lutte, de reconnexion avec la nature, d’une banque citoyenne et éthique, de publicités climaticides, d’insectes pour nourrir le bétail, de contraception masculine, de l’empreinte environnementale de nos objets, d’émotions en cascade sur Twitter, de Naomi Klein et de Simone Weil, de bio-objets manipulés mais aussi de fleurs cultivées en serre ou importées, de villes-éponges, de racines esthétiques et de street art révolté… 120 pages et un voyage 100 % vitaminé !

S'abonner / se procurer

Le voyage terrestre d'Imagine



Description des six territoires d'Imagine

Parcourir les territoires

Sur le volcan

[Au fig. Ce qui est vif, ardent, bouillonnant]

luttes - critique sociale – résistances

  • La révolte gronde sur la Boucle du Hainaut. Le projet de construction d’une ligne à haute tension s’étalant sur 84,8 kilomètres entre Avelgem et Courcelles suscite un courant de révolte dans la région. Imagine est allé voir pourquoi.
  • Les sans-papiers, en quête de régularisation et de soutien citoyen. Dépouillés par la pandémie, éreintés par une décennie sans campagne de régularisation, les personnes sans-papiers se mobilisent encore une fois pour leurs droits. La route pour la régularisation sera longue et il leur faut un large soutien dans la société civile, ce qui est loin d’être acquis. Entre occupations politiques et négociations en coulisses, Imagine retrace leur combat qui gagne de l’ampleur.
  • Derrière les statistiques de féminicides, le travail des militantes féministes. La Belgique n’a aucune statistique officielle sur les féminicides, ces meurtres sexistes de femmes. Les seuls chiffres sur lesquels se reposent les autorités sont tenus par des militantes féministes qui épluchent les articles de presse… Un travail incomplet et insuffisant mais plus que nécessaire, raconté par une des gestionnaires du blog Stopfeminicides.be.
  • En cellule. La chronique de Catherine Barsics, du collectif L-Slam.
  • Lucas Katangila danse pour les enfants de Goma. Danseur, interprète et chorégraphe congolais, Lucas Katangila rêve de jeter des ponts entre l’Europe et l’Afrique grâce à son art. Et se mobilise pour que l’enfance, au Congo et ailleurs, ne soit pas raccourcie par la violence. Rencontre.
  • Contre-courants. La chronique de Corinne Morel Darleux, écrivaine, militante écosocialiste, autrice de Plutôt couler en beauté que flotter sans grâce (Libertalia).

Le sixième continent

[Usuel. Partie étendue du monde]

Le long format

L’appel de la nature

Randonnées, jardinage, observation de la faune et de la flore, action de protections de la biodiversité… Notre besoin de reconnexion avec le monde vivant ne cesse de grandir. Imagine vous propose un dossier de 22 pages autour de cette “biomania” avec un reportage sur l’école du dehors, un grand entretien avec la psychologue et anthropologue de la nature Véronique Servais (ULiège), une plongée parmi des luttes collectives où les humains et les non-humains s’allient pour la planète, une rencontre avec Geoffroy Delorme, l’auteur de L’homme-chevreuil (Les Arènes), etc.

Zones fertiles

[P. méton. Abondantes en récoltes]

Observations – alternatives – solutions

  • Dites-le avec des fleurs. Des millions de fleurs coupées sont produites et importées chaque année en Belgique. Où et comment ? Avec quels impacts sur notre environnement ? Des serres chauffées aux roses importées du Kenya, de la criée bruxelloise Euroveiling au mouvement slow flowers, Imagine vous propose un dossier sur le marché belge de la floriculture.
  • UEtopique. La chronique d’Olivier de Schutter, professeur à l’UCLouvain, rapporteur spécial de l’ONU sur l’extrême pauvreté et les droits de l’homme.
  • La ville-éponge émerge. Pour faire face aux ruptures climatiques à venir, les villes européennes doivent s’adapter sans tarder. La végétalisation et la gestion de l’eau sont deux fils conducteurs cruciaux pour limiter l’impact des îlots de chaleur sur la santé des habitants. L’épisode 10 de Climates Voices vous emmène à Bruxelles, où la ville-éponge prend ses marques.
  • New B sort ses comptes. Avec ses 120 000 coopérateurs et près de 20 000 comptes ouverts, la banque citoyenne bouscule les codes du monde bancaire. De quoi secouer le secteur ? Plusieurs experts décortiquent l’impact de ces pratiques éthiques et durables.
  • Géo-stratégo. La chronique d’Arnaud Zacharie, secrétaire-général du CNCD-11.11.11.
  • Lanceurs d’avenir. Focus sur deux initiatives : la méthode Montessori pour les seniors et des plantes pour dépolluer les sols urbains.

Terra incognita

[Du latin. Territoire qui n’a pas encore été exploré par l’Homme]

prospective – adaptation – utopies

  • Trop de pubs climaticides. La publicité, qui nous incite à acheter toujours plus, ne serait-elle pas à réguler ? Non seulement quant à sa présence dans nos rues et nos médias, mais aussi quant à son contenu ? Associations et citoyens sont de plus en plus nombreux à se demander si nous pouvons encore aujourd’hui faire la promotion des SUV ou des voyages en avion…
  • Nos impacts mieux calculés. Une nouvelle méthode européenne de calcul de l’empreinte environnementale (PEF) mesure l’impact global des produits et des entreprises tout au long de leur cycle de vie. Seize catégories de critères sont prises en compte (qualité de l’air, impact climatique, biodiversité, ozone…). Imagine décrypte ce nouveau “standard” et vous propose un test grandeur nature avec un t-shirt et avec… notre magazine.
  • Des fermes à insectes pour nourrir le bétail. Neuf milliards d’individus à nourrir d’ici 2050. Un pari au vu des besoins alimentaires, surtout en viande. Pour alimenter notre bétail, certains misent sur la production d’insectes. Une alternative au soja ou à la farine de poisson, écologiquement moins destructrice mais pas encore assez rentable.
  • Les bio-objets. Embryons, cellules, bactéries, de la PMA aux promesses de l’impression d’organes, les objets produits in vitro se multiplient, et redéfinissent notre rapport au vivant - d’une façon industrielle. Entretien avec la sociologue Céline Lafontaine qui nous alerte et nous invite à y réfléchir de toute urgence.
  • La chronique sciences de Pablo Servigne et Raphaël Stevens, chercheurs indépendants, experts en études prospectives et auteurs de « Aux origines de la catastrophe », co-édité par Imagine Demain le monde et Les Liens qui Libèrent.

Les confluents

[Par analogie. Point de rencontre de deux ou plusieurs voies]

transmission – bien-être - soins

  • Sur les réseaux sociaux, la fabrique des indignations. Les polémiques s’y enchaînent, l’indignation permanente y est cultivée… La logique commerciale des réseaux sociaux repose sur l’économie de l’attention et use de ses algorithmes pour nous la voler. Le tout, au prix d’une perte de nuances dans les débats en ligne… Et d’une moindre mobilisation dans les luttes hors-ligne.
  • Habitation protégée. Le photojournaliste Vincent de Lannoy s’est immergé pendant plusieurs semaines dans une maison communautaire de Lierneux gérée par l’Asbl Fagnes-ardenne. Un récit en images aux côtés de onze résidents souffrant de troubles psychiques pour déconstruire la stigmatisation autour de la santé mentale.
  • La contraception est aussi une affaire d’hommes. Même si les méthodes existent aussi du côté des hommes, la contraception reste majoritairement une affaire de femmes. Pourtant, l’idée d’une contraception mieux partagée fait son chemin. Une mouvance qui remet en question la maîtrise de la fertilité des hommes et les masculinités associées.
  • Les bonnes feuilles de Naomi Klein. Dans son nouvel essai, la journaliste canadienne Naomi Klein brosse le portrait d’une jeunesse activiste porteuse d’espoir et partage ses outils politiques pour en inspirer d’autres. La rédaction d’Imagine vous propose trois bonnes raisons de lire ou faire lire aux plus jeunes cet essai fraîchement paru en librairie.
  • Les pionniers de l’écologie, par Dominique Bourg. Dans chaque numéro, le philosophe nous replonge dans l’œuvre d’une figure marquante. Cet épisode est consacré à Simone Weil.
  • La chronique de Philocité, où il est question de notre pensée critique et de notre capacité de jugement.

Au large

[ Adv. Dans un espace étendu, profondément]

sensibilité – arts – esthétique

  • Racines. A quoi ressemblent nos légumes sous la terre ? Petit tour dans les profondeurs de la terre.
  • La mémoire de Fukushima. Dix ans après l’accident nucléaire, quelle place pour la mémoire collective ? Un article de The Conversation autour du travail exemplaire réalisé autour d’Hiroshima.
  • Nos coups de cœur culturels.
  • Haïku et écologie. Les esprits de la nature.
  • La ritournelle, par Philippe Marczewski. Dans chaque numéro, l’écrivain et finaliste du Prix Rossel 2019 nous propose un exercice de « psycho-géographie minuscule ». Dans ce cinquième épisode, il nous parle des gares et de celle de Namur en particulier.
  • Baromètre égalité et diversité : nos avancées. Un an après notre premier baromètre, la rédaction fait le point sur nos pratiques journalistiques en matière d’égalité des genres et de diversité.

dans ce numéro

Entre les pages

  • Aperçu d'une page de contenu du numéro en cours
  • Aperçu d'une page de contenu du numéro en cours
  • Aperçu d'une page de contenu du numéro en cours
  • Aperçu d'une page de contenu du numéro en cours
  • Aperçu d'une page de contenu du numéro en cours
  • Aperçu d'une page de contenu du numéro en cours

Imagine est un éditeur indépendant. Il vit en priorité grâce à ses lecteurs. Abonnez-vous et contribuez au développement d’un projet de presse original, alternatif et sans but lucratif.

S’abonner